Temps de lecture : 5 minutes

Aujourd’hui, nous allons visiter le nord de Grande-Terre.

A chaque nouvelle journée, je mettrais la carte de la Guadeloupe afin que vous puissiez faire les visites avec nous !

carte de la guadeloupe
carte de la Guadeloupe

Le Moule au nord-est de Grande-Terre

Notre premier arrêt sera pour cette charmante petite ville de Grande-Terre nommée Le Moule.

Mairie de Le Moule en Grande-Terre
Mairie de Le Moule

Cette commune a été fondée vers 1680 à l’endroit d’un antique village amérindien.

Au XIXe c’était le principal port ouvrier de l’ile.

L’économie de la région se reposait alors sur l’industrie de la canne à sucre, dont la distillerie Damoiseau demeure aujourd’hui un des derniers fleurons encore en activité.

Nous nous baladons dans la rue principale avant de rejoindre la distillerie Damoiseau à environ 5 kilomètres du centre de Le Moule.

Rue principale de Le Moule
Rue principale de Le Moule
Le Moule en Grande-Terre
Le Moule

Distillerie Damoiseau

Distillerie Damoiseau
Distillerie Damoiseau à Le Moule en Grande-Terre

Cette distillerie se trouve au milieu des champs de canne à sucre.

Champs de canne à sucre
Champs de canne à sucre

Cette usine date de la fin du XIXe et produit le rhum le plus vendu de Guadeloupe avec 14 000 hl d’alcool par an.

Usine de la distillerie Damoiseau à Le Moule en Grande-Terre
Usine de la distillerie Damoiseau
L'usine Damoiseau
L’usine Damoiseau

Le noir que l’on peut voir sur l’usine n’est pas de la saleté mais un champignon indispensable de la fermentation du rhum !

Nous flânons un instant dans le parc de la distillerie avant de reprendre notre carrosse pour La porte de l’enfer.

Le jardin de la distillerie
Le jardin de la distillerie
Moulin pour extraire le jus de canne à sucre
Le moulin pour extraire le jus de canne à sucre

La porte d’enfer

Nous faisons un bref arrêt pour admirer le lagon magnifique et sauvage qui est La porte d’enfer.

La porte de l'enfer
La porte de l’enfer

Mais moi je trouve que ça ressemble plus à un coin de paradis qu’à la porte des enfers !

La pointe de la grande-vigie

Puis nous continuons sur 6 kilomètres au nord de la porte d’enfer à l’extrémité de Grande-Terre pour rejoindre la pointe de la grande vigie.

Pointe de la grande vigie
Pointe de la grande vigie

Là, nous nous promenons sur un petit sentier à travers une végétation typique du climat sec du nord de la Grande-Terre.

Chemin de la pointe de la grande vigie
Chemin de la pointe de la grande vigie

Et lors d’une troué, nous pouvons admirer les falaises abruptes.

Les falaises abruptes
Les falaises abruptes

Port-Louis au nord-ouest de Grande-Terre

Comme c’est bientôt la fin de matinée, nous nous rendons à Port-Louis qui se trouve à 16 kilomètres pour manger.

C’est un petit village de pêcheur qui souffre d’une désertification assez marquée.

Par conséquent beaucoup de maison sont fermées ou menaces ruines.

Maison tombant en ruine de Port-Louis en Grande-Terre
Maison tombant en ruine de Port-Louis

Nous flânons dans les rues où s’alignent des maisons basses traditionnelles aux couleurs pastels tout en étant à la recherche de notre repas !

Maisons basses traditionnelles
Maisons basses traditionnelles

Et au détour d’une rue, nous tombons sur une belle maison de type coloniale !

Maison de type coloniale
Maison de type coloniale

Finalement nous trouvons notre bonheur dans la seule boulangerie et peut-être magasin du village !

Nous retournons alors sur la place de la mairie avec notre précieux butin.

Bon appétit !
Bon appétit !

Mais avant de reprendre la voiture, nous marchons jusqu’à la plage des souffleurs.

Plage des souffleurs
Plage des souffleurs

Les plages de Le Moule

Avant de rentrer chez nous à Saint-François, nous nous arrêtons sur deux plages très sympathiques de Le Moule.

La première est la plage des baies qui jouit d’une belle vue et qui est bordées de mangrove.

La plage des baies
La plage des baies

Puis nous troquons cette plage pour la plage de l’autre bord.

Cette plage sublime est parsemée de cocotier.

La plage de l'autre bord
La plage de l’autre bord
Plage de l'autre-bord à Le Moule en Grande-Terre
Plage de l’autre-bord

Et il y a même des carbets pour pique-niquer !

Carbet pour pique-niquer
Carbet pour pique-niquer

Retour maison

Après toutes ces belles visites, nous retournons à Saint-François enfiler nos maillots de bain !

Puis après un bon petit repas, nous goûtons aux joies du farniente sur nos transats bercés par le doux roulis des vagues !

Vives les vacances !
Vives les vacances !

Mais peut-être que j’en fais trop !

Vous avez aimé ?

Alors n’hésitez à me le dire et même à partager !

Et pendant que vous y êtes pourquoi ne pas en profiter pour vous inscrire !

C’est gratuit, sans engagement et votre e-mail restera confidentiel ! C’est promis !

Et puis, je pourrai vous tenir au courant de mes prochaines publications de photos ou blogs !

C’est par ici !

smylet content